Annie mokto femme politique et engagée .

Mouvement Réformateur.


Mon engagement politique.

Aujourd’hui je suis engagée en politique, j’ai le sentiment et même la conviction que chaque personne a d’énormes capacités. Il suffit de munir chacun d’outils leur permettant d’avancer.

Tout le monde ne peut pas être patron, mais chacun a le droit de voir son travail valorisé et d'en vivre dignement. Notre société a besoin de tous les bras. Un patron a besoin de travailleur et réciproquement .Que serait notre ville sans l'addition de tous ces bras? Oui le respect de chacun est une nécessité.

 

Comment suis-je arrivée en politique? Le destin.

Je m'inscris au parti libéral en 2008. Cette inscription n’a pas été suivie d'un militantisme mais je le vois aujourd'hui comme une prédestinée. Un début inconscient d'un engagement futur très fort.

En 2010, je vis un réel choc. Je découvre que des personnes nées comme moi (atteintes d'albinisme) sont exclues voire massacrées. Je regarde ce que m'a apporté le fruit de mon travail et me dit "quel gachi! La société ne leur a donné aucune chance à eux comme moi quelques années plus tôt". M’engager en politique m’apparaissait comme la meilleure façon de parler des thèmes qui me tiennent à cœur tels que: le handicap, le droit des femmes et plus globalement les droits de l’homme. Prête à foncer la question du parti politique se pose. Sous la bannière de quel parti mener mon combat ? Le pouvoir est utile quand il est utilisé à bon escient. Je le veux le pouvoir pour le mettre au service du peuple.

 

 

Je veux en savoir un peu plus sur d'autres partis politiques. Je vais de lecture en lecture. Je tombe sur le centre démocrate humaniste. Un mot me séduit « humaniste ». Oui voilà le mot qui va m’amener à choisir. Un mot va déterminer mon orientation et engagement politique.

 

Avec un planning chargé et une inexpérience politique, je ressors des élection communale 2012 avec 202 voix. J'en étais si fière.

En 2013 par un vote interne, je rejoins le bureau politique nationale. Une belle opportunité et une belle année d’apprentissage.

En 2014, j'ai fait le choix de quitter le CDH et donc le bureau politique "je vois d'ici votre pourquoi?"La réponse: je n'aime pas l'observation, j'aime l'action et je n'ai pas trouvé en son sein l'espace nécessaire pour agir.

Je n’ai pas d’amertume que du contraire, j’ai fait de belles rencontres et j’ai beaucoup appris. Certaines personnes me marqueront positivement à jamais. Donc oui être au bu2reau politique est une belle opportunité mais je suis motivé par un pouvoir utile et non un pouvoir égoïste.

 

Maintenant je pousse une nouvelle porte pour une nouvelle aventure..

Nous sommes en 2014, je rejoins le mouvement réformateur. Je retourne aux sources, pour une nouvelle aventure de vie. Je garde le même cap à la recherche du pouvoir, pouvoir à mettre au service du peuple pour les mêmes droits et les mêmes possibilités.

Un nouveau défi m'attend avec la même volonté et la même détermination œuvrer pour que le travail de chacun soit porteur de fruits. Je suis née avec un handicap (malvoyance) mais je veux et vais prouver que le travail, la scolarisation et l'égalité des chances sont de belles valeurs utiles à tous.

 

La vie c’est ça aussi faire des choix, oser. N’hésitez pas à aller sur l’onglet « qui suis-je » afin d’en apprendre un peu plus sur moi ou au travers de mon  livre « Démystifier la différence: née blanche de parents noirs ».

N’hésitez pas à aller sur l’onglet « qui suis-je » afin d’en apprendre un peu plus sur moi avant la sortie de mon livre « Démystifier la différence ».

Bon voyage dans mes idéaux.

Annie Mokto