Annie mokto femme politique et engagée .

Mouvement Réformateur.


Annie Mokto une femme au parcours peu commun.

Naître blanche de parents noirs tel fut mon cas ce 13 mars 1980 au Cameroun. Cette situation aura pour conséquence l’exclusion du système scolaire et de la société dans son ensemble. Les maux rythmeront la vie, ma vie d’enfant, d’adolescente et enfin d’adulte.

Je décide d’immigrer en Belgique en 2002. Puis souhaitant en apprendre un peu plus sur moi j’entreprends en 2003 des recherches enfin mettre un nom, des explications sur ma différence. Comprendre en quoi ma différence était si particulière.

 

Une seconde naissance

J’apprends, 23 ans après sa naissance que je suis albinos. Je découvre les conséquences et surtout comprend mieux pourquoi je n’ai pas pu lire au tableau pendant ces années rudes et tortueux en Afrique. Je suis malvoyante l’une des conséquences de l’albinisme. Aussi j'apprends que ma peau si blanche est due à la dépigmentation, au peu de mélanine.

Marre de cette position dans laquelle la société m’avais plongée, je décide de tout recommencer. Je veux apprendre, je veux étudier. Je veux revivre tout simplement.


J’intègre le centre de formation de la ligue braille en 2005, date qui marquera à jamais et changera radicalement le cours de ma vie. Je vois enfin les mots pour la première fois. Je découvre la loupe qui me permettra de voir et de lire enfin. L’apprentissage qui m’avait été refusé dans mon pays natal sera ma force, ma renaissance.

Militante pour les droits de l’homme, j’ai créé en 2010 l’association Ecran Total qui informe sur l’albinisme et le handicap de façon général. Mon travail contribuera en collaboration avec de nombreuses associations dans le monde, une initiative d’UTSS à ce que l’ONU prenne deux résolutions (juin et septembre2013) afin que les personnes atteintes d’albinismes soient protégées. La commission africaine des droits des peuples suivra le pas en novembre 2013. Une victoire pour la boulimique de travail que je suis.

A la place de commencer à étudier enfant comme tout le monde, j'ai commencé à 25 ans. Il n'est jamais trop tard! La preuve. Actuellement en dernière année de science administrative et gestion publique. Je prévois de continuer en master en septembre

Parallèlement à tout ceci, je travaille comme employé à temps plein dans une commune bruxelloise.

Maman d’une jeune fille de douze ans que j’ai élevée seule, je suis fière de ce beau titre de "maman".

 

Enfin!!!

J’avais tout pour ne pas m’en sortir : avoir de l’albinisme, être une femme, être malvoyante, être rejetée…… Aujourd'hui je suis une femme épanouie.

Je pense donc qu’il est de mon devoir de témoigner afin que la société réfléchisse sur la diversité humaine et le vivre ensemble.

J’ai pu recevoir ces dernières années de nombreux prix saluant ainsi cet engagement et ce courage tels que :

  • Femme remarquable pour les quarante ans du plus grand magazine dédié à la femme noire AMINA en avril 2012.
  • Prix du travail lors des « Handi Haward » organisé par la fondation » le troisième œil » des mains du Ministre belge des affaires étrangères Didier Reynders en mai 2013.
  • Prix de l’engagement solidaire lors de la fashion week de Bruxelles « ethno tendance » des mains du représentant de la Ministre de l’emploi Céline Frémault en septembre 2013.

Un travail acharné portera ainsi ses fruits. Je ne vais pas m’arrêter là tant de projets trépident dans ma tête. Une envie de bouleverser encore plus ma vie et celle de nombreuses personnes.

J’ai compris que rien n’est impossible quand on se donne les moyens pour les atteindre.

Seul ça prendra beaucoup de temps, mais avec votre soutien tout est possible MERCI